Lectures du dimanche 12 septembre

Lectures du dimanche 12 septembre

Première lecture : Esai 50, 5-9

Esaïe 50.5-9

5 Le Seigneur, l'Éternel, m'a ouvert l'oreille, Et je n'ai point résisté, Je ne me suis point retiré en arrière.

6 J'ai livré mon dos à  ceux qui me frappaient, Et mes joues à  ceux qui m'arrachaient la barbe; Je n'ai pas dérobé mon visage Aux ignominies et aux crachats.

7 Mais le Seigneur, l'Éternel, m'a secouru; C'est pourquoi je n'ai point été déshonoré, C'est pourquoi j'ai rendu mon visage semblable à  un caillou, Sachant que je ne serais point confondu.

8 Celui qui me justifie est proche: Qui disputera contre moi? Comparaissons ensemble! Qui est mon adversaire? Qu'il s'avance vers moi!

9 Voici, le Seigneur, l'Éternel, me secourra: Qui me condamnera? Voici, ils tomberont tous en lambeaux comme un vêtement, La teigne les dévorera.

 

Deuxième lecture : Jacqu 2, 14-18

Jacques 2.14-18

14 Mes frère, que sert-il à  quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? La foi peut-elle le sauver?

15 Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour,

16 et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à  quoi cela sert-il?

17 Il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même.

18 Mais quelqu'un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres.

 

Lecture de l’Evangile : Marc 8, 27-35

Marc 8.27-35

27 Jésus s'en alla, avec ses disciples, dans les villages de Césarée de Philippe, et il leur posa en chemin cette question: Qui dit-on que je suis?

28 Ils répondirent: Jean Baptiste; les autres, Élie, les autres, l'un des prophètes.

29 Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis? Pierre lui répondit: Tu es le Christ.

30 Jésus leur recommanda sévèrement de ne dire cela de lui à  personne.

31 Alors il commenà§a à  leur apprendre qu'il fallait que le Fils de l'homme souffrît beaucoup, qu'il fà»t rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu'il fà»t mis à  mort, et qu'il ressuscitât trois jours après.

32 Il leur disait ces choses ouvertement. Et Pierre, l'ayant pris à  part, se mit à  le reprendre.

33 Mais Jésus, se retournant et regardant ses disciples, réprimanda Pierre, et dit: Arrière de moi, Satan! car tu ne conà§ois pas les choses de Dieu, tu n'as que des pensées humaines.

34 Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à  lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive.

35 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à  cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera.